2007-06-18

NURSE WITH WOUND : TRABENDO 2007 06

J'avais peur d'être déçu. Imaginez : j'ai découvert NWW à 15 ans quand mon grand frère m'a fait écouter The Sylvie and Babs Hi-Fi Companion. Et je ne m'en suis toujours pas remis. Plus de quize ans que j'écoute Stapleton et, ENFIN, un concert en France !
Imaginez : à 3 mètres de moi, buvant une bière, souriant, signant des autographes, mon barbu préféré se tenait là, à écouter Patton et Fennesz et à discuter avec ses fans. Je n'en menais pas large.
Et enfin, le concert commence, la tension à son paroxysme.
Sur scène, de gauche à droite : Steven Stapleton casquette kaki vissé sur le crâne aux platines et à la bicyclette, Colin Potter au mixage, Matt Waldron et Andrew Liles au reste (guitare, percu, jouets, trompes, générateurs de sons, chant. Une video (bof bof) en fond visuel.
Et vous savez quoi ? DU PUR BONHEUR ! Dès le premier morceau, David Tibet en guest vient pousser la chansonnette en voix filtrée. Puis le quatuor mène la danse en alternant drones, collages et morceaux plus rythmés. Tout ce qu'on aime ! Et un final en apothéose : Tibet revient accompagné du mythique Jac Berrocal, et sa trompette sur un morceau de Rock'n'Roll Station.
Depuis lors, on peut trouver sur le net des vidéos et Tonton Mahood a mis en lien le concert. Merci à lui. Que lui et sa famille soient couverts de miel et de lait sur quinze générations.


I was afraid of being disappointed. Imagine: I discovered NWW 15 years ago when my brother made me listen to The Sylvie and Babs Hi-Fi Companion. And I did not still recover from it. And, FINALLY, a concert in France!
Imagine: I saw HIM, staying at 3 metres of me, drinking a beer, smiling, signing autographs, listening to the Patton/Fennesz set and talking to fans.
When the concert begins, the tension is in its paroxysm.
On the stage, from left to right: Steven Stapleton, kaki cap screwed on the skull, in the platinums and in the bicycle, Colin Potter in the mixing desk, Matt Waldron and Andrew Liles besides guitar, drums, toys, trunks, sounds generators, voice).
And you know what? PURE HAPPINESS ! David Tibet appears on stage and sing with a filtered voice. Then the quartet alternates drones, sound-collages and more catchy tracks. All that we like! And a final in highlight: David Tibet returns with the mythical Jac Berrocal, and his trumpet and played a Rock'n'Roll Station track.
Since then, we can find on the net videos and Tonton Mahood put the link of the concert. Thanks to him. That he and his family are covered with honey and milk on fifteen generations.

Cliquez ici/here (RS) pour le concert.

Le début du concert (Intro + David Tibet)


La fin du concert/End of the concert (Jac Berrocal)

4 commentaires:

wassonii a dit…

Amazing and beautiful. merci!

armeur H a dit…

it's a pleasure !

noïzykaa a dit…

bonjour,
j'ai souvent croisé ton nom dans les commentaires des autres blogs puisqu'on en visite un certain nombre en commun, et j'ai enfin pris le temps de venir lire et écouter le tien. Joli travail ! Continue ! merci !

(j'étais moi aussi à ce formidable concert espéré depuis tant et tant d'années ! j'ai aussi quelques vidéos, des bouts et le final mais on ne voit pas grand chose en fait)

armeur H a dit…

salut noïzykaa merci pour tes encouragements ! Comme toi, j'ai pris des photos, mais elles sont trop sombres. La qualité des vidéos sur dailymotion en est étonnante !