2009-04-10

JAC BERROCAL - MARIE-ANTOINETTE'S RIPP IS DEAD

Rotorelief - ROTOR0003 7" - Limited Edition of 470
Almighty improvisator Jac Berrocal (flute, trompet) and his collaborator Jack Belsen (guitar, machines) composed the music accompanying two texts wrote by queen Marie-Antoinette (the first is an elegic and carefree one, when the other is the last letter wrote by the treacherous Queen, before her execution by guillotine in 1793) and singed by Marie-France, transsexual egery of the 1970-1980s' Underground nights of Paris.

Due to label's owner complaint :
>>so if you want it : buy it ! metamkine <<


9 commentaires:

mika a dit…

merci armeur H! vais aller réecouter catalogue du coup.

bonne journée à toi
mika

L'Art Pénultième/EPAC a dit…

Très chouette, je vais de ce pas le commander ! Merci à Rainier L.

armeur H a dit…

merci pour les commentaires ! Berrocal est un grand !

Laurent a dit…

Je trouve dommage de proposer en téléchargement un disque qui vient à peine de sortir ....

armeur H a dit…

45t sortie en vinyl (un objet vinyl très beau) et à peu d'exemplaires. J'ai mis un lien vers metamkine pour ceux qui veluent l'acquérir. Si rotorelief me demande de l'enlever, je le ferai sans discuter.

GUIBERT FRANCOIS a dit…

Quel manque de respect total vis-à-vis du travail fourni par le label comme par les musiciens et Marie France pour ce 45 tours que de le proposer en mp3…

armeur H a dit…

cher françois : ceux qui veulent l'acheter l'achètent : le lien sur metamkine est fait pour ça. L'objet est très beau. Je ne pense pas manquer de respect, au contraire j'essaye de faire découvrir ce label très intéressant et cet artiste essentiel qu'est Berrocal. (J'avoue que Marie-France, je m'en contrefous).

Christophe a dit…

Bonjour,

Merci beaucoup pour l’intérêt que vous portez à ce 45t, qui vous vous en doutez a demandé beaucoup de travail et d’investissement. Il est vrai que ce n’est pas en proposant de faire deux clics pour télécharger les morceaux que le travail qui a été et est encore fourni, les artistes et le label seront considérés et respectés. Au contraire.

De plus cet objet est un tout, comme vous le dites si les gens veulent écouter les morceaux ils peuvent le faire sur le site (extraits) ou myspace (intégrale), mais quelqu’un qui veut " posséder " les morceaux possède le tout, c’est à dire le vinyle et sa pochette, c’est indissociable.

Je vous laisse y réfléchir.

Cordialement,
Christophe/rotorelief

armeur H a dit…

OK OK... je retire le lien. Je veux pas être responsable d'un manque à gagner pour le label