2007-03-26

URNE



Faut-il être à la mode quand il s'agit de démocratie ? Pour certains, le vote citoyen devrait être comme envoyer un mail ou consulter un blog. Dans certaines villes, le contrôle démocratique du vote (urne transparente, isoloir, assesseurs, comptage par des citoyens bénévoles), seul moyen sûr pour empêcher les fraudes, ne se fera plus.
On votera sur des ordinateurs aux prochaines élections présidentielle et législatives à Amiens, Alençon, Antibes, Cannes, Le Mans, Reims, Marignane, Bois-Colombes, Issy-les-Moulineaux et Villeneuve-le-Roi.
Qui contrôlera ? Par quel moyen le citoyen pourra vérifier si son vote a été compté ? a été respecté ? n'a pas été modifié ? Je ne peux m'empêcher de penser à l'énorme bordel des machines à voter qui ont permis l'élection de Georges Bush...

En ce qui me concerne, j'ai signé la pétition contre le vote informatique. On la trouve sur recul-democratique.org et on aura plus d'informations à ce sujet >>ici<<

Cette ineptie, ouverte à toutes les fraudes, coûte bien sûr une fortune, prise sur le budget municipal (en ces temps de restrictions budgétaires et de fermetures des services publics, c'est un comble !).

Grâce à l'opposition citoyenne, déjà certaines villes y ont renoncé : Grenoble, Sceaux et Saint-Denis.